caniche assis

 

Caniche femelle toujours bien coiffée,

Vivant chez mes beaux parents aimés, 

Dans les bras de sa maîtresse ravie,

Restait la journée blottie sans souci.

 

Tantôt elle s’amusait dans le jardin,

A courir après le chaton du voisin,

Ou gambadait sous les cerisiers,

En donnant des rires à Désirée.

 

Titus le bâtard, un peu fripon,

Autre locataire de la maison,

Chahutait sa dulcinée adorée,

En danse autour de la pâtée.

 

Oui, les années se sont écoulées,

Titus et Capucine nous ont quittés,

Alors Caroline fut la remplaçante,

Pour des lendemains qui chantent.

 

Ce joli loulou énergique à l’œil brillant,

Accompagna ma gentille belle maman,

 Par ses délicieux moments d’humeur,

Jusqu’à la fin de sa vie avec bonheur.