colére

 

 

Ma grande amie crie, pleure sa pénible vie,

Et n’a plus confiance de l’effet de ses charmes,

Ses yeux inondés par un océan de larmes,

Me fixent d’une profondeur indéfinie.

 

Existe-t-il des jours heureux ?

Eve cherche son paradis !

Existe-t-il une vie à deux ?

Adam est l’espoir du mot oui !

 

Les faux-semblants gâchant sa vie

Font déferler des mots de haine.

Accroche-toi donc et sourit,

L’éden n’est pas un monde en peine.

 

L’impression de tomber de charybde en scylla,

Lui fait l’existence en traversée du désert,

Si tu reviens « femme fatal’ du cinéma »,

Alors, les puceaux deviendront des doux pervers.