nid d'oiseaux

Image empruntée sur le net

 

Les cocoricos d’une majesté huppée

Réveillent la population des alentours.

En admirant sans bruit, mes amis colorés

Se pavanaient au vent dans la lueur du jour.

 

J’ouvre ma fenêtre pour respirer un brin,

Des oiseaux virevoltent pour ravir leurs muses.

Buvotant mon breuvage fumant du matin,

Les volutes des ces planeurs plumés m’amusent.

 

Tous les arbres revêtus de leurs beaux atours

Offrent des coins secrets aux couples aériens.

Dans leurs nids jasent les bébés de leurs amours

Et tous mes sens s’éveillent dans ce beau jardin.