l'écureuil

Image empruntée sur le net

 

Devant ma maison, assis à l’ombre sur le seuil,

Levant la tête en me balançant sur mon fauteuil,

Je vis s'écraser au bas d’un arbre un petit écureuil.

A ce moment là, passa un cortège en deuil

Où les gens habillés de noir suivaient un cercueil,

En bois d’ébène brillant en forme de millefeuille,

Coiffé de couronnes aux odeurs de chèvrefeuille.

Ils étaient tous très tristes avec une larme à l’œil

Et lisaient silencieusement les prières de leur recueil,

En mémoire de leur ami sportif victime des bouscueils.

Ils marchaient sur cette route couverte de feuilles

Et se dirigeaient vers la petite église pour accueil.

Malheureusement, la vie est pleine d’écueils,

Pour un pauvre alpiniste qui casse son treuil.

Même pour un écureuil.