sirène

(Image empruntée sur le net).

 

 

Tangue le bateau sur les flots,

Est-ce une péniche un rafiot ?

Pour monter à bord en marin,

Jette bien dans l’eau le grappin.

 

Élancé est ce beau gaillard,

Digne des Vikings en drakkar,

Il hisse son blanc pavillon

Tout en sifflotant sur le pont.

 

En belle allure il tient la barre

Et va-t-il larguer les amarres ?

Va-t-il me lancer la bouée

Pour enfin pouvoir me parler ?

 

Tous les filets du bolincheur*

S’empare de la mer du cœur,

Je crie et je pleure ma peine,

Je suis la petite sirène.

 

Brise ma prison de ses chaînes,

Dans les bras de ce capitaine,

En m’enfuyant en marinière,

Je pars avec lui en croisière.

 

Nota :  *Navire utilisant un filet de pêche tournant et coulissant permettant d’encercler les bancs de poissons.