Pégase

(Dessin emprunté sur le net)

Ne souris pas car j’ai rêvé

De voyager magiquement,

Sur le dos d’un cheval ailé

Au-dessus des nuages blancs.

 

L'air pur caressait mon visage

Et le calme apaisait mes sens,

Pégase volait comme un sage

Et je flottais dans le silence.

 

Mon torse collé à son flanc,

J’admirais tous ces cumulus

Dansant dans le souffle du vent,

Jouant une ronde aux cirrus.

 

Contre le corps de ce puissant

Sentant battre son petit cœur,

Je m’agrippais éperdument

Pour planer avec lui sans peur.

 

Ses douces senteurs envoûtantes,

Chatouillaient mon nez frémissant

Et me transportaient insouciante,

Au  pays du prince charmant.

 

L’atterrissage du pur-sang

S’achevant sur la voie lactée,

Je me réveillai en tombant

Dans les bras de mon bel aimé.