05 novembre 2017

Nuit de folie

 

nuit de folie 2

(Images empruntées sur le net)

 

Arrivant devant moi avec tes bel’ chaussettes,

La petite frimousse toute chiffonnée.

Même le matin de bonne heure, tu es chouette,

Tout sourire ma coquette buvant ton thé.

 

Tes rubans volent autour de tes couettes,

En balayant d’un geste tes cheveux châtains,

Une tartine beurrée en main, ma coquinette,

Tu babilles telle une enfant pour un doux câlin.

 

Tel Guillaume Tell avec sa belle arbalète,

Je traverse ton cœur, ton âme jusqu’à la lie.

Dans tes yeux, je reste à jamais ton fier athlète,

Ma torride colombe née à Saint Denis.

 

Ma fugitive, ma mie, ma jolie choupette,

Dans mes bras musclés, tu resteras blottie,

Je croquerais en entier ta tendre mouillette,

Et notre idylle sera gravée dans l’infini.

 

Pourtant j’aimerais tant revenir sous la couette,

Mais il est bien temps de repartir vite à Paris,

Adèle ma fidèle, jolie mignonnette,

Le bébé nous le ferons un autre jour, promis.

 

 

Posté par mespetitspoemes à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2016

Duo de lynx (poème de forme triolet)

lynx à lunettes

(Image empruntée sur le net).

Selon la légende, le roi Dagobert était myope mais il avait beaucoup d’humour,

Il savait se moquer de lui.

 

Deviendrais-je myope à ce point

Pour mettre culotte à l’envers ?

Moi Dagobert, as des affaires

Deviendrais-je myope à ce point ?

 

Oui, je ne vois plus rien de loin

Ou Saint Eloi dit des chimères !

Deviendrais-je myope à ce point

Pour mettre culotte à l’envers ?

 

 

Posté par mespetitspoemes à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2016

Dring...... dring......Allo Doc !

 

Sketch humoristique de personnages imaginaires qui débloquent

Ecrit avec Evelyne (voir Passent les jours...)

en rimes avec le son OCfemme 2

 

 

docteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La patiente :

 -          « Docteur, je crois bien que j’ai un toc,

-             A chaque fois que je parle, je me bloque,

-             Tout le monde bien sûr, de moi se moque,

-             Alors, depuis quelques jours, je soliloque. »

 

Le médecin :

 -          « Tout ce que vous me dites, m’interloque !

-             Pour vous détendre écoutez un air baroque,

-             Mais surtout, évitez de danser un rock,

-             Je vous rappelle que vous êtes en cloque. »

 

La patiente :

-          « Mais, mon mari perd souvent son froc,

-             D’ailleurs, j’en rie comme un phoque,

-             En plus avec son accent d’amerloque,

-             Je le trouve vraiment un peu loufoque ! »

 

Le médecin :

 -          « Ah ma pauvre Dame, quelle époque !

-             Mais se plaindrait-il de ses breloques ?

-             Peut-être qu’elles s’entrechoquent ?

-             Ou bien encore qu’elles se disloquent ? »

 

La patiente :

 -          « Je ne sais plus, je suis sous le choc,

-             Depuis nos vacances dans le Languedoc,

-             Notre vie est faite de bric et de broc,

-             Et nous buvons un peu trop de Médoc. »

 

Le médecin :

 -          « Alors tous les deux, je vous convoque,

-             Et je vous donnerai plutôt des médocs,

-             Après tous les examens au microscope,

-             Peut-être avez-vous un méningocoque ? »

 

 

 

téléphone décroché

 

Posté par mespetitspoemes à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]