femme devant un miroir

(Image empruntée sur le net).

 

Je serais la plus belle pour aller jouer,

Mais mon petit minois a besoin d’un gommage

Qui donnera à ma peau un air purifié

Pour appliquer parfaitement mon maquillage.

 

Devant ma glace, lissant les traces de l’âge,

Le rose à joue brille de ses plus beaux effets

Sur l’ovale encore jeune de mon visage

Où les reflets dansent, flattent sa fermeté.

 

Assise et très fière de cette bonne hygiène,

Avec des pensées louangeant mon esthétique,

Je fuis toutes les séances de collagène

Et les  passages dans le lit d’une clinique.

 

J’aime me mirer de cette allure naturelle,

En cachant mes cernes sous un bon correcteur

Et agrandir mon regard sous un noir Rimmel,

Charmant et rassurant les êtres dans l’erreur.

 

Prête à me présenter sous les feux de la rampe,

J’ajuste au dernier moment mon habit de scène,

Arrive sur le plateau du théâtre en vamp,

Afin de  faire vibrer vos joies et vos peines.

 

Mon public : je vous aime.