Quand Babette prend un petit moment rien que pour elle !!!

 

terrasse café

Seule, attablée à la terrasse d’un joli estaminet,

Avec délices, je savourais mon breuvage préféré.

Un vent malicieux caressait les visages,

Où l’indolence se lisait sur ces esprits sages.

Abreuvée, les yeux mi-clos parcourant mon journal,

Tranquillement, je me délectais de friandises locales.

 

Un bruissement d’ailes me fit lever les yeux,

Ce ciel bleu m’offrit un divertissement prodigieux.

Dans cette charmante cité aux trois clochers,

Les premières hirondelles s'en vinrent se nicher.

Ces aviateurs ailés chantonnèrent leurs ritournelles,

En déclamant leurs lots de bonnes nouvelles.

 

Sur la place, des adolescents s’amusaient gaiement,

Dans cette petite ville, la jeunesse souriait gentiment.

Le fougueux Sud courtisait la frileuse région du Nord,

La lumière du soleil l’inondait de mille filaments d’or.

Cette douce félicité envahissait tout mon être,

Adieu à ma solitude, je pouvais enfin renaître.